Archive | Ahantu nyaburanga

Le Rwanda a enregistré plus d’un million de touristes étrangers en 2014

Posted on 22 April 2015 by peter

Le District de Rusizi situé au bord du Lac Kivu est un lieu idéal pour les touristiques

Le District de Rusizi situé au bord du Lac Kivu est un lieu idéal pour les touristiques

Selon les chiffres donnés par l’Office de l’Immigration et Emigration, le Rwanda a reçu presque 1.220.0000 touristes en 2014 et en 2013, ils étaient 1.122.000. Cette différence de 97milles visiteurs représente un accroissement de 9%.

Les visiteurs venus de l’Europe ont augmenté de 1% et le nombre de visiteurs venus des USA a baissé de 6% tandis que le nombre de visiteurs venus de la région d’Asie  et Pacifique a baissé de 8%.

Dans le marché  non-Africain, les USA dominent la liste avec 24,488 visiteurs, la deuxième place est occupée par l’Inde  (13,008), le Royaume Uni (12,320), la Belgique (8,733) et l’Allemagne (8,228). Les visiteurs venus de Royaume-Uni et de l’Allemagne ont augmenté de 1% à 4%, tandis que le nombre des visiteurs venus des USA, l’Inde et la Belgique a baissé de  9%, 5%, 1% respectivement.

En 2014, le Rwanda a accueilli 19,085 visiteurs qui participaient dans les conférences. En 2013 il y a eu 15,441, soit un accroissement de 24%. Cette catégorie implique les voyageurs pour le business, avec une estimation de 29 millions $ soit 31% des revenus générés par les voyageurs de business et  10% de tous les  revenus qui ont été  généré par le tourisme en 2014.

Le tourisme au Rwanda a connu une augmentation de 4% de revenues. Ainsi, selon les dernières statistiques de Rwanda Development Board (RDB), ce secteur du tourisme a généré 304.9 millions $ en  2014. Et en 2013, les activités touristiques ont généré 293.6 millions $. Le secteur du tourisme rwandais est caractérisé par une diversité de flore et de faune.

Le Rwanda a mis en place les mécanismes pour attirer les visiteurs qui viennent soit les événements internationaux comme les réunions, les conférences, etc.), et l’objectif d’augmenter le nombre en  2015 et au-delà. Il y en a aussi d’autres qui se rendent au Rwanda pour l’industrie touristique. Le Rwanda est toujours hôte de plusieurs conférences internationales. Le développement de la ville de Kigali témoigne que bientôt elle sera la capitale régionale des conférences internationales.

Comments (0)

Minisitiri w’ubuzima yasuye kwa Mirenge ku Ntenyo 3

Tags: , , , , , ,

Ruhango: Minisitiri w’ubuzima yasuye kwa Mirenge ku Ntenyo

Posted on 02 April 2015 by peter

Minisitiri w’ubuzima yasuye kwa Mirenge ku Ntenyo

Umunyamabanga wa Leta muri minisiteri y’ubuzima Dr Ndimubanzi Patrick, ari nawe ushinzwe akarere ka Ruhango muri Guverinoma, yasuye site yo kwa Mirenge ku Ntenyo aharimo gutunganywa n’urubyiruko rw’abakarani rwibumbiye muri koperative “COMEP”.

Minisitiri w’ubuzima yasuye kwa Mirenge ku Ntenyo 2

Ubwo yasuraga ibikorwa by’urubyiruko rw’abakarani biyemeje gutunganya site yo kwa Mirenge ku Ntenyo, tariki ya 28/03/2015, yashimye cyane igitekerezo cyagizwe n’uru rubyiruko, cyo gukomeza kubungabunga amateka y’u Rwanda, arwizeza ko azakomeza kuruba hafi mu bitekerezo.

Uru rubyiruko rwibumbiye muri koperative “COMEP”, rwavuzeko rushimishijwe n’uko rwasuwe na minisitiri bwa mbere, rukaba rwamusabye kuzarukorera ubuvugizi mu nzego zitandukanye, kugirango intego rwihaye yo guhindura aha hantu nyaburanga igerweho.

Minisitiri w’ubuzima yasuye kwa Mirenge ku Ntenyo 3

Nyandwi Vital umuyobozi wa COMEP, ati “twishimye cyane, kuva twatangira iki gikorwa, nibwo bwa mbere dusuwe na minisitiri, tukaba twizeye ko azadukorera ubuvugizi mu nama aba arimo zose, kandi ibi bigiye no kutwongerera imbaraga”.

Aha hantu harimo gutunganywa n’iyi koperative, iyo uhageze uhabona umugina munini bavuga ko hamenwaga ibivuzo byavaga ku mukungu Mirenge. Iyo uwuhagaze hejuru ugafata isuka ugahinga, munsi havumbukamo imbaragasa nyinshi kubera ibi bivuzo. Ubu hakaba hitwa ku mugina w’Imvuzo.

Uru rubyiruko rukavuga ko rwiyemeje kuhagira ahantu nyaburanga, rukahubaka amahotel, rukanandika ibitabo bisobanura amateka y’aha hantu kugirango atazasibangana.

Rukaba rumaze kuhatanga amafaranga asaga miliyoni ebyiri, ariko ngo ubushobozi bukaba bukiri buke, rukavuga ko rugikeneye izindi mbaraga.

Comments (0)

Berlin 2015 : Le Rwanda reçoit le Prix Mondial et Africain au Marché International du Tourisme (ITB)

Berlin 2015 : Le Rwanda reçoit le Prix Mondial et Africain au Marché International du Tourisme (ITB)

Posted on 13 March 2015 by peter

Berlin 2015 : Le Rwanda reçoit le Prix Mondial et Africain au Marché International du Tourisme (ITB)

La délégation rwandaise à Berlin avec la tenue traditionnelle pour montre la culture

Le Marché International du Tourisme (ITB) de 2015 qui a lieu chaque année à Berlin dans la capitale allemande, le Rwanda a raflé deux prix comme le meilleur prix africain et mondial dans l’exhibition. Selon Yamina Karitanyi, Chargée du Tourisme au Rwanda Development Board (RDB),  l’International Tourism Market (ITB) de cette année, le Rwanda a été secondé par le Kenya, et la Tunisie est venue en troisième position.

Les autres pays africains qui apparaissent dans les 10 premiers sont la Namibie, l’Ethiopie, les Iles Maurice, la Gambie et les Iles Seychelles. Cette année, l’ITB a attiré 186 pays et près de 200.000 personnes.

Selon Karitanyi, l’histoire riche du Rwanda, sa culture, la diversité et son expérience dans la faune et la flore attirent beaucoup de personnes à Berlin. «  Cette année on s’est focalisé sur l’attraction des clients potentiels au Rwanda via notre secteur  privé. Nous sommes très contents d’avoir remporté ces deux prix, le meilleur exposant africain et mondial en 2015 à Berlin. Ce qui va augmenter la confiance de notre tourisme sur le marché international ».

Karitanyi a invité d’autres Africains à visiter le stand du Rwanda pour partager l’expérience. « Il est temps pour les Africains de savoir plus sur leurs pays voisins. Comme nous voulons lier le voyage continental, c’est l’occasion d’explorer l’Afrique. Les touristes peuvent avoir un seul visa valide pour trois pays dont, le Rwanda, le Kenya et Ouganda », a-t-elle ajouté.

Le secteur du tourisme du Rwandais connaît une croissance remarquable ces dernières années. L’année dernière (2014), le nombre des touristes a augmenté de 9 %. Le nombre des touristes est passé de 1.14 million à 1. 2 millions  Les revenus de tourismes ont augmenté de  296.4 millions $ à 303 millions $. RDB a déclaré qu’il a le plan d’augmenter ces revenus jusqu’au 860 millions de Dollars, d’ici 2017.

ITB est une plateforme qui donne aux pays du monde entier une opportunité d’exposer leurs  produits touristiques au monde. L’exposition a lieu chaque année à Berlin en Allemagne.

Comments (0)

2014 : Le Rwanda a enregistré plus de 300 Millions $ venus de plus d’un million de touristes

Posted on 16 February 2015 by peter

Les gorilles des montagnes dans le Park des Volcans font entrer beaucoup de devises

Les gorilles des montagnes dans le Park des Volcans font entrer beaucoup de devises

Rwanda Development Board (RDB, single en anglais), chargé de promouvoir le développement du Rwanda, a fait savoir que les revenus issus du tourisme ont augmenté de 293millions $ en 2013 à 303 millions de $ en  2014, soit un accroissement  de  3%. Entre Juillet  2013 et Juin  2014, le Rwanda a accueilli  plus de 1.17 millions de touristes comparativement à l’année précédente le pays a accueilli 1.14 millions touristes.

L’objectif de RDB est d’atteindre 860 millions $ en 2016. Cependant, les experts alertent le RBD que cet objectif est très ambitieux et qu’il peut être échoué pour différentes raisons surtout la qualité services.

« En regardant l’évolution du  tourisme au Rwanda dans l’ensemble de la région, le Rwanda a encore beaucoup de choses à faire », a dit Joseph Opondo, Professeur à l’Université du Tourisme du Rwanda (RTUC, sigle en anglais). « Il doit y avoir beaucoup  d’efforts pour améliorer la qualité des services dans différents secteurs du pays », a suggéré Opondo.

Selon Opondo, le Rwanda a un petit nombre d’institutions qui donnent la formation sur le tourisme. Raison pour laquelle il n’y a pas de professionnels suffisants qui peuvent offrir les services de qualité.

Mais le RDB a révélé qu’il y a d’autres initiatives qui visent à augmenter les revenus du tourisme.  C’est notamment les conférences et les nouveaux lieux touristiques come le tourisme religieux, le tourisme des grottes au Nord du Pays, Le Rwanda a aussi investi  dans la commercialisation du tourisme au niveau régional et international avec les bureaux de liaison dans différents pays. Récemment, le Rwanda a été proclamé comme pays de destination par « CNN Fodor’s Travel ».

Pour assurer le développement du tourisme au Rwanda, depuis 2013 tous les citoyens venus des pays africains qui visitent ou transitent par le Rwanda obtiennent des visas d’entrée dès qu’ils arrivent sur n’importe quelle frontière du Rwanda.

Moses Rutayisire, Coordinateur du Département du Tourisme au sein de la Fédération Rwandaise du Secteur Privé (PSF, sigle anglais), a quant à lui déclaré qu’il y a trois projets à savoir les téléphériques sur le mont Kalisimbi en 2017, les bateaux de services dans le Lac Kivu et le village culturel. Ces trois projets vont générer d’énormes revenus dans un proche avenir.

Les revenus du tourisme du Rwanda ont connu un accroissement très remarquable au cours de la dernière décennie. C’est-à-dire de 62millions de Dollars en 2000 jusqu’à 303 millions de Dollars en  2014, et le tourisme des gorilles des montages y participent en grande quantité.

Comments (0)

Ces primates du Parc des Volcans, c’est une espèce bien protégée, unique au monde et en voie de disparition

Le Parc National des Volcans visité par Christine Lagarde, Patronne de la FMI

Posted on 30 January 2015 by peter

Ces primates du Parc des Volcans, c’est une espèce bien protégée, unique au monde et en voie de disparition

Ces primates du Parc des Volcans, c’est une espèce bien protégée, unique au monde et en voie de disparition

La DG de la FMI a effectué une visite de 4 jours au pays des Mille Collines pour s’enquérir du progrès socio-économique réalisé après le génocide. Arrivée à Kigali le 25 janvier 2015, après avoir visitée le pays, Christine Lagarde a visité les gorilles des montagnes, espèces uniques au monde dans le Park National des Volcans au Nord du Rwanda.

Lagarde est rentée satisfaite des réalisations du Rwanda. « Ce qui m’a frappé le plus au Rwanda, c’est l’effort implacable du pays pour rendre la croissance plus intégrante ».

Christine Lagarde n’a pas voulu quitter le pays sans se donner la chance de découvrir ces primates uniques au mode qu’on retrouve seulement dans ce parc ces volcans partagé par le Rwanda, l’Ouganda et la RDC.

Ce fameux parc est une réserve de la flore et de la faune de haute altitude. Les lacs de cratère au sommet des volcans rend unique cet endroit déjà visité par les grands hommes du monde comme Président de Microsoft, le milliardaire américain Bill Gates, etc.

Son parcours de Kigali vers le Nord dans le royaume des gorilles de montagnes

Très tôt le matin, Christine Lagarde s’est mise en route pour un voyage de 3h sur une route soigneusement macadamisée, serpentant à travers les montagnes rocheuses couvertes de végétation épaisse et baignant dans un lourd brouillard, traversant des ponts des rivières.

Quoi qu’elle ait déjà effectué des voyages mémorables dans divers destinations séduisantes dans le monde entier, cette fois-ci, elle était sur le point d’être emportée par une expérience émotionnelle qu’elle n’avait jamais connue de toute sa vie.

Quand on arrive aux pieds des volcans, on laisse les véhicules pour entamer une ascension plus de 4h pour atteindre le Parc des Volcans. Le passage est dans un milieu d’une forêt de bambous où les gorilles de montagne se délectaient des embryons de bambou. Lagarde s’était maintenant retrouvée au sommet de la chaîne des volcans qui s’élève à 15,000 pieds, le long de la frontière nord du Rwanda, surplombant en diagonale la RDC et l’Ouganda.

Prosper Uwingeli, chef des gardiens du parc et guide touristique, l’observait intensément comme elle respirait à fond, profitant de l’air frais des volcans. « Sans doute cet air frais naturel sans aucune trace de pollution est le meilleur qu’elle ait jamais aimé respirer ».

Tout à coup, les primates sont arrivés, dit Uwingeli, « elle a été prise d’émotions fortes… comme tous les visiteurs. Vous ne pouvez pas garder la même humeur quand vous voyez les gorilles de montagne ».

Lagarde était encore plus chanceuse ce jour-là, car elle a pu voir la famille Sabyinyo, une famille de gorilles très bien organisée et qui se multiplie si vite. Sabyinyo est un groupe facilement accessible mené par le puissant Guhonda, avec son plus grand dos argenté de tous les 10 groupes.

En 2006, lors de la cereminie annulelle de « Kwitizina », consistant a donner les noms aux bébés des gorilles, Bill Gates ne pouvait pas regarder plus loin que le groupe Sabyinyo, et donna au bébé le nom de Keza, signifiant mignon.

Avant qu’elle n’ait fini le tour, une soixantaine de touristes, beaucoup venant de la France et de Singapour, voulaient se faire prendre en photo avec l’économiste le plus influent du monde.

Après la visite des gorilles et des beaux paysages, Lagarde a reçu un certificat de mérite, en signe d’accomplissement mais aussi pour l’encourager à militer pour la protection des gorilles de montagnes, une espèce e voie de disparition.  Selon Uwingeli, Lagarde est déjà attachée au Rwanda, et espère que son témoignage apportera plus de touristes.

Lagarde est allée alors visiter les logements écologiques du coin, bâtis en matériaux traditionnels, dont certaines n’hésitent même pas à parler de « la nature rencontre la beauté ».

L’un d’entre eux ; le « Sabyinyo Silverback Lodge », a été construit par une coopérative locale dans le but de promouvoir le tourisme et développer la communauté environnante du parc.

Les neuf chambres de l’hôtel qui coutent chacune 1200 US$ la nuit, sont toujours entièrement réservées, jusqu’à la fin de l’année.

Lagarde a apprécié le déjeuner du Virunga Logde, où les touristes viennent pour expérimenter le style de vie traditionnel des communautés locales.

L’hôtel offre une superbe vue panoramique du lac Burera ainsi que des lacs jumeaux de Ruhondo, avec des pirogues traditionnelles et de l’air frais. Un endroit de prédilection exceptionnel.

Elle n’a pas voulu partir sans gouter un peu au style de vie de rwandais ordinaires. Elle a ainsi rendu visite aux cultivateurs de pommes de terre aux pieds des volcans. Elle a même essayé d’utiliser pour la première fois les outils agricoles traditionnels. Durant son séjour au Rwanda, elle n’oubliera jamais la belle faune et flore.

Comments (0)

Kigali- Clean City

Le Rwanda choisi parmi les 15 meilleures destinations touristiques en 2015

Posted on 20 January 2015 by peter

Les routes de Kigali sont éclairées, les trottoirs carrelés, les espaces verts partout....

Les routes de Kigali sont éclairées, les trottoirs carrelés, les espaces verts partout….

« Condé Nast Traveler », le magazine Britannique de luxe et voyage (UK Luxury and Lifestyle Travel Magazine) a révélé que malgré le génocide contre les Tutsi  en 1994, le gouvernement rwandais est parvenu à reconstruire le pays et le tissu social.

Les  touristes qui se comptent par milliers et qui augmentent chaque viennent au Rwanda pour decouvrir le pays des Mille Collines. Le Rwanda a réhabilité ses parcs nationaux de la savane et de hautes altitudes  et voir les gorilles de montagnes, les lacs, Kigali la capitale du Rwanda. Le Rwanda s’est doté aussi des Musées à travers le pays et le nombre de visiteurs ne cesse d’augmenter.

A voir la propreté, l’environnement et la décoration de la Ville de Kigali, les visiteurs n’hésitent pas à qualifier Kigali de « la plus propre ville africaine ». Selon Caroline Anne, une volontaire anglaise, « c’est une ville propre comme Paris, c’est une ville sûre, où les blancs puissent vivre tranquillement. Si la Reine venait à Kigali, de l’aéroport jusqu’à l’Hôtel Serena, elle ne peut pas croire qu’elle est dans un pays en voie de développement, elle peut penser qu’elle dans un pays riche », a-t-elle souligné.

Kerry Gill, un autre volontaire a quant lui été impressionné de voir  « une ville africaine, où l’on ne peut pas voir les ordures, les cadavres des chats et des chiens le long des routes de la ville ».

Raison pour laquelle le Rwanda a mis en place une stratégie pour générer 150 millions de dollars par an en provenance des conférences internationales en 2015, alors qu’il gagne actuellement 49 millions de dollars.

Même les jeunes Rwandais qui étudient à l’étranger reviennent chaque année pour passer une période de trois semaines pour apprendre la culture de l’hygiène et de l’auto-dépendance.

Aujourd’hui, Murekatete, balayeuse de la route dans les sociétés qui s’occupent de la propreté dans la ville de Kigali, résidant à Kimihurura, banlieue de Kigali, a encore des souvenirs de la façon dont les citadins y compris même les intellectuels, ignoraient l’hygiène, jusqu’en 1990.

Joselyne Murekatete, âgée  de 40 ans, se rappelle de son premier jour à l’école où elle a été punie par son enseignant parce qu’elle portait les souliers. Les chaussures étaient interdites à cette époque. « Dès lors, j’enlevais mes souliers à quelques mètres de l’école pour éviter les réprimandes ». L’enseignant ne voulait pas que les autres qui n’en avaient pas soient jaloux et ceux qui en avaient pouvaient les porter après les cours.

Quel est le secret du Rwanda pour devenir de plus en plus un pays attrayant ?

Apres le génocide contre les Tutsis en 1994, le Rwanda est qualifié de «  nouveau pays » avec un « nouveau peuple ». Actuellement, dans les établissements scolaires, l’hygiène et l’assainissement, le port des chaussures etc. sont obligatoires. Après avoir stoppé le génocide, le Front Patriotique Rwandais(FPR) a travaillé sur le développement de la société rwandaise, en impliquant les citoyens dans la prise de décisions. Le jour des travaux communautaires « Umuganda », les connaissances indigènes et les pratiques traditionnelles ont été renforcées.

Chaque dernier samedi du mois, toutes les activités  socio-économiques sont suspendues de 8h à 10h pour permettre les habitants de faire Umuganda à un site donné. Les autorités et même les visiteurs participent tous à ces travaux. Après, ils se rassemblent pour discuter sur la politique actuel du pays, les projets du village, les problèmes du village et les travaux du mois suivant. « Quand les citoyens sont impliqués dans un programme, ils réussissent sans contraints », affirme Omar Khalfan, professeur de sciences politiques à l’Université du Rwanda.

Kigali- Clean City

Clean Kigali Street. Condé Nast Traveler a UK based luxury and lifestyle travel magazine has included Rwanda among the top 15 picks for where to go in 2015. The magazine says Rwanda is the place to travel due to beautiful high-altitude forests, its lakes, and Kigali, its capital city.

En plus de l’Umuganda, la ville de Kigali a adopté un système de collecte des déchets des ménages et dans des lieux publics. Il y a des compagnies privées qui disposent de camions qui balaient les routes toute la nuit. Par exemple, pour nettoyer 200 km, la Ville de Kigali a signé des contrats avec 15 coopératives utilisant plus de 400 employés plus démunis et à majorité des femmes, avec une somme de 44,000$.

« Nous nous félicitons de notre contribution comme tous les autres Rwandais. Ça fait partie du patriotisme », a dit Jeanine Mukashema, une balayeuse dans la ville de Kigali. Rappelons que le Patriotisme fait partie de la devise du Rwanda, appart l’Unité et le Travail.

« Dans moins de 10ans, nous n’avons plus de sachets en plastique sur notre sol, les Rwandais  sont très actifs », s’est félicité le Dr. Charles Kabwete, un analyste politique.

Les poubelles sont aussi placées long des routes pour éviter le désordre des déchets. Ces poubelles ont été placées par les entreprises privées qui faisaient les publicités de leurs activités. Différentes activités commerciales, les bureaux, les marchés, et  les établissements scolaires ont engagé les entreprises (compagnies)  de nettoyage.

Ces entreprises de nettoyage  demandent 7 $ par mois depuis 2010 pour évacuer  les sacs de déchets dans le ménage. Selon Jean Paul Ngenzi, propriétaire d’Agruni, une compagnie de nettoyage, dans les pays occidentaux, la collection des déchets reste une affaire de l’Etat.

Jeter les ordures par terre est comme un pêché, même les enfants le savent. Traverser illégalement les espaces verts le long des routes ou uriner non pas dans des toilettes publiques est strictement interdit, dans le cas contraire une amende de 7$. Heurter le palmier se trouvant au milieu de l’autoroute est 700$ tout comme le poteau de l’éclairage public.

Comments (0)

Rwanda eyes heritage to boost tourism

Rwanda eyes heritage to boost tourism

Posted on 06 January 2015 by peter

Rwanda eyes heritage to boost tourism

“Economic benefits of heritage tourism include creating new jobs and businesses, increasing tax revenues, and diversifying the local economy” remarks Minister Francois Kanimba.

The Minister also pointed out that, those economic benefits are not the only reason why heritage tourism may be good for your community—“it has quality-of-life benefits as well”.

”Heritage tourism helps preserve your town’s unique character, which results in greater civic pride. Residents benefit too! There are more opportunities available such as shops, activities, and entertainment offerings that the local market alone might not be able to support”, said Minister Kanimba.

What is Heritage Tourism?

Heritage Tourism refers activities and services which provide international and domestic visitors with the opportunity to experience, understand and enjoy the special values of a region’s heritage, are sometimes referred to as heritage tourism.

‘Heritage’ and ‘Culture’ have become interchangeable and elastic terms. In the context of the arts for example, the use of the term culture relates to how a society’s history, beliefs, values, traditions and icons are manifested in an artistic format. The term often embraces Indigenous and natural culture, depending upon the perspective of the proponent.

Heritage tourism occupies a significant proportion of the ‘cultural tourism’ spectrum, and while it often overlaps with and links to other tourism product, the historic or human dimensions considerably inform and shape all parts of the spectrum. In this sense, heritage provides an ‘overarching’ component or common thread for many tourism products in a country or localized area.

Tourism remains at the top of the country’s foreign exchange earners and has retained a share of international business while the country’s opportunities to grow its tourism services are immense, ranging from hosting meetings and conferences, tapping into religious and cultural experiences, taking advantage of its eco and national parks and expanding water and leisure sports.

Rwanda has since invested in the convention bureau and other infrastructure and is seeking investors for spa and golf resort hotels along Lake Kivu and a cable car system on the slopes of the Volcanoes National Park. In addition, a new cultural village will be set up in Kigali to showcase a spectrum of the nation’s heritage in one setting.

Within the framework of implementing the National Sustainable Tourism Master Plan which is among the highlights of the Government seven year plan, the Minister of Trade and Industry, Francois Kanimba chaired a validation workshop on the dubbed “Heritage Corridor Tourism Sub-Master Plan connecting Kigali to the Nyungwe National Park”.

The study was commissioned in collaboration with Rwanda Development Board and aims to transform this region into a competitive tourists’ destination in Rwanda.

Comments (0)

Nyanza Organises New cultural festival

Nyanza Organises New cultural festival

Posted on 25 December 2014 by peter

Nyanza Organises New cultural festival

Rwanda’s tourism industry has continued to be diversified with the latest being the introduction of a cultural festival this Boxing day.

The Nyanza District, home to some of the country’s most impressive historical cultural sites from the former kingdom, has partnered with the National Institute for Museums and others to launch a culture festival held for the first time this year on Boxing Day, December 26.

Information received from Kigali confirms that the Rwesero Art Museum has been selected as the venue for the inaugural event which according to the source will become part of Rwanda’s annual calendar of festivals.

Traditional song, poetry, arts, and crafts, alongside traditional food preparations, will form the core of the various activities for the day, aimed to bring closer the country’s rich history to the present day generation.

The festival targets not only Rwandans but also visitors from Eastern Africa and foreign tourists who are in the country and have the opportunity to stop by and enjoy some of the performances.

Comments (0)

Tourist visa fees scrapped

Tags: ,

Tourist visa fees scrapped

Posted on 24 December 2014 by peter

Tourist visa fees scrapped

Rwanda, Kenya and Uganda have waived visa fees for foreign residents to allow easy access to the region’s diverse tourism experience.

According to Yamina Karitanyi, the Rwanda Development Board’s Head of Department for Tourism and Conservation, the waiver was agreed on under the Northern Corridor Integration projects initiative.

Known as the East Africa Tourist Visa (EATV), foreign residents no longer have to pay the $100 fee for the visa that is valid for 90 days effective December 15, 2014.

Karitanyi, said the waiver on the single East Africa Tourist Visa was the next step in consolidating and enriching the region’s tourism potential.

“We are approaching the rest of the world as a unified and rich tourist destination with varied experiences for travellers. We are also positioning East Africa’s tourism assets collectively as part of the Northern Corridor Integration Projects,” Karitanyi said at the weekend.

She added that joint marketing programmes will be carried out annually and will cover road shows such as the International Tourism Board (ITB) and World Travel Market (WTM) in 2015.

She pointed out that going forward, the partner states will lobby for a single stand during international tourism marketing events.

Outlining the modalities of implementation, Karitanyi said eligible foreign residents shall be issued with inter state pass on exiting the host state and visitor’s pass endorsed in their passports on arrival by presenting valid work/resident permits.

Other immigration procedures and regulations will, however, be maintained.
In preparing for the joint marketing programmes, she noted that the partner states were already gearing up the teams involved by conducting destination training workshops and disseminating information on the use of national identity cards, student/voters cards and the East Africa Tourist Visa.

“We encourage the private sector to take advantage of this opportunity to offer unbeatable packages while maximising win-win offers.”

The just concluded 8th Northern Corridor Integration Summit attended by Presidents; Uhuru Kenyatta of Kenya, Paul Kagame, and Yoweri Museveni of Uganda, held in Nairobi last week, also directed Rwanda’s Minister of Infrastructure to convene a meeting of Airline Industry stakeholders and finalise negotiations on the 5th Freedom Traffic Rights on Entebbe-Nairobi-Juba-Nairobi meant to address outstanding issues to reduce the cost of air travel in the region and report to the next Summit that will be held in Kigali.

Comments (0)

Inkengero z’ikiyaga cya burera

Tags: , , , , , , ,

Kubyaza umusaruro inkengero z’ikiyaga cya Burera bigenda biguru ntege

Posted on 16 December 2014 by peter

Ubuyobozi bw’akarere ka Burera butangaza ko umushinga wo gutunganya inkengero z’ikiya cya Burera, hubakwa amahoteli ndetse hashyirwa n’umucanga (beach) uri gushyirwa mu bikorwa nyamara uhageze abona ntakibigaragaza, dore ko hashize imyaka irenga ibiri uwo mushinga uvugwa.

Inkengero z’ikiyaga cya burera

Inkengero z’ikiyaga cya burera

Uwo muhigo cyangwa umushinga washyizweho mu rwego rwo kubyaza umusaruro amahirwe ari mu karere ka Burera arimo ikiyaga cya Burera. Aho bashishikarije abashoramari batandukanya gushora imari muri uwo mushinga.

Inkengero z’ikiyaga cya burera

Inkengero z’ikiyaga cya burera

Kubera ko abakerarugendo batandukanye baza gusura icyo kiyaga ndetse n’imisozi igikikije ariko bakabura aho bidagadurira mu mazi cyangwa se aho baruhukira. Bagahitamo kujya mu karere ka Musanze mu birometero bibarirwa muri 20 uvuye kuri ibyo biyaga.

Umushinga wo kubaka amahoteli ku nkengero z’ikiyaga cya Burera ndetse no kuhashyira umucanga, watangiye kuvugwa cyane mu mwaka wa 2012. Nyamara iyo ugeze ku kiyaga cya Burera ubona nta kigaragaza ko uwo mushinga uzashyirwa mu bikorwa vuba.

Zaraduhaye Joseph, umuyobozi wungirije w’akarere ka Burera ushinzwe ubukungu n’iterambere, we ahamya ko hari byinshyi byatangiye gukorwa ku nkengero z’ikiyaga cya Burera aho bita mu Gitare, mu murenge wa Kagogo ndetse no mu murenge wa Rugarama.

Agira ati “Twabanje gukuraho inzitizi zatuma (abashoramari) batitabira icyo gikorwa, tumaze gucamo imihanda. Ubu twahagejeje amashanyarazi, ubu tugiye kongera icyiciro cya kabiri cyo gucamo indi mihanda, amazi nayo ari bugufi ahongaho, ibyo byose byamaze kugerayo.

Ubu twamaze kuhaca ibibaza. Ariko dufite n’igishushanyo mbonera: gutura kuri ziriya nkengero, ari kuri Burera, ari kuri Ruhondo, byose bifite gahunda yamaze gusobanuka. Ubwo rero ahasigaye ni ukugira ngo duhamagare buri wese uhafite ubutaka, ashobore kuba yaza mu by’ukuri atangire kubaka.”

Uyu muyobozi akomeza avuga ko hari bamwe mu bashoramari berekanye ko bafite ubushake bwo gushora imari mu kubaka amahoteli ku kiyaga cya Burera ndetse no gutunganya neza inkengero zacyo.

Agira ati “Kugeza ubungubu dufite abantu batatu bagaragaje ubushake harimo Abihayimama…barenze icyiciro cyo gukusanya inkunga. Natwe nk’akarere turashaka kubaka hoteli dufatanyije n’umufatanyabikorwa witwa Noguchi.

Twamaze kugura ubutaka. Twamaze no kuhageza ibyangombwa by’ibanze byo kubaka. Ubu muri iyi ngengo y’imari (2014-2015) tugiye kuyivugurura, turateganya gushyiramo nka miliyoni 70 zo gutuma abantu batangira, natwe tukabakurura.”

Akomeza avuga ko abandi biyemeje gushora imari babyaza umusaruro inkengezo z’ikiyaga cya Burera ari abashoramari bavuka mu karere ka Burera.

Ngo mbere nta bushake bari bafite ngo ariko bamaze kubona ko hari undi mushoramari wujuje hoteli mu murenge wa Cyanika, ku muhanda wa kaburimbo Musanze-Cyanika, bahise batinyuka.

Mu karere ka Burera hari andi mahirwe yashorwamo imari arimo igishanga cya Rugezi, ahantu haranga amateka y’u Rwanda harimo aho Rukara rwa Bishingwe yiciye umuzungu, ku Bivumu n’ahandi nko kwa Basenya ba Nyirwantwari.

Bamwe mu bashoramari ariko berekana impungenge zo kuba aho bashora imari mu karere ka Burera atari nyabagendwa.

Ubuyobozi bw’ako karere bwo buhamya ko ikizakomeza kuzana abashoramari mu karere ka Burera ari umuhanda wa kaburimbo ugiye kuhubakwa. Uwo muhanda uzaturuka kuri Base mu karere ka Rulindo, ukomeze ujya ku bitaro bya Butaro, ugere muri santere ya Kidaho, mu murenge wa Cyanika.

Comments (0)

Advertise Here